La méthode

Wilhelm Reich (1897–1957) médecin psychiatre et psychanalyste

 

« L'analyse reichienne est une forme de psychothérapie analytique active qui prend en considération l'être humain dans sa réalité globale d'organisme vivant, sans marquer de coupure entre ses composantes psychologiques, somatique et énergétique, et sans négliger sa dimension sociale ».

Dr Gérard Guash : « Quand le corps parle...»

 

Reich, élève de Freud, a cherché à comprendre les échecs de la psychanalyse. Il a découvert qu'il y a une voie d'accès à l'inconscient par le corps et les muscles. Il en a déduit les concepts de cuirasses musculaires et caractérielles.

Il a ainsi élaboré les fondements de la thérapie psycho-corporelle à travers la végétothérapie.

Cette thérapie du corps et de l'esprit vise à dénouer les blocages énergétiques et psychiques des cuirasses en favorisant l'expression du système végétatif, c'est à dire de l'involontaire à travers le corps.

Peu reconnu par ses pères et les institutions, Reich est pourtant à l'origine de la plupart des thérapies psycho-corporelle actuelles.

 

 

 

L' APsySE : Analyse Psycho-Somato-Energétique

 

Christine Zurcher et Jacques Vaissac ont créé l'APsySE à partir des travaux de Reich et de ses héritiers avec qui ils ont directement collaboré : Gerda Boyesen et Federico Navarro (neuro-psychiatre Italien à l'origine du protocole de la végétothérapie Reichienne).

Ils ont élaboré et fait évoluer leur méthode pour aller vers toujours plus de justesse, de pertinence et d'efficacité en fonction de la structure et de l'histoire de chacun que ce soit dans le cadre d'une thérapie brève ou sur du plus long terme, suivant les objectifs définis avec le patient.

 

Comme le souligne le titre de leur livre « Souffrir ou aimer » l'objectif de l'APsySE est de se libérer de ses conditionnements et souffrances pour aller vers une plus grande liberté d'être et ouverture de cœur pour soi même tout d'abord, puis pour ceux qui nous entourent.

 

Le processus de l'APsySE reprend les 7 segments Reichien à travers des exercices psycho-corporels de 10 à 20 minutes que l'on appelle SISTIM : SImulation STIMulation neuromusculaire.

Pendant ces mobilisations neuromusculaires le patient explore tout ce qui se passe en lui en laissant émerger l'involontaire : mouvements, sensations, émotions, souvenirs, images...

 

Tout ce qui ne s'exprime pas s'imprime

 

Après chaque Sistim le patient va verbaliser ce qui s'est passé pour lui pendant l'exercice. Après l'involontaire du corps on retrouvera la libre association des idées et de la parole pratiquée en analyse. L'objectif est de sortir des anciens schémas de fonctionnement que l'enfant a mis en place pour se protéger mais qui ne sont plus utiles à l'adulte d'aujourd'hui et qui l'on figé dans des comportements et traits de caractères névrotiques l'empêchant d'avoir accès à son plein potentiel de vie et notamment à sa créativité.

 

Les massages biodynamiques ont été initié par Gerda Boyesen (1922-2005) qui est à l'origine de la psychologie biodynamique. Ils peuvent être pratiqués dans le cadre d'une séance d'APsySE.

 

Partant du principe que corps et esprit (soma et psyché) fonctionnent dans un même processus émotionnel, ils permettent une remise en route des capacités naturelles du corps à s'autoréguler à travers le psychopéristaltisme, fonction élargie des intestins dont les bruits traduisent la digestion du stress, des émotions et névroses.

Ces massages aident ainsi le corps à se nettoyer, favorisent un relâchement musculaire et respiratoire permettant l'intégration des changements dans l'organisme du patient.

 

Les objectifs de la thérapie Reichienne, des massages biodynamiques et de l'APsySe sont les mêmes : aller vers un processus d'individuation avec un épanouissement de la personne dans sa vie sociale, dans la réalisation de sa vocation professionnelle mais aussi et surtout dans sa vie affective d'adulte aimable et aimant.

 

 

Bibliographie :

 

Wilhelm Reich : « L'analyse caractérielle » ; « La fonction de l'orgasme »

 

Gérard Guash : « Quand le corps parle...»

 

Gerda Boyesen : « Entre psyché et soma »

 

Christine Zurcher et Jacques Vaissac : « Souffrir ou aimer »

Frédérick Savalle
38420 Domène
mail : f.savalle@free.fr
tel : 06 15 20 81 94
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now